Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 18:36
Cliquer pour voir la jaquette Recto/Verso en haute résolution
Gantz


Staff Technique
Hist. orig. : Hiroya Oku
Prod. exécutif : Takashi Nagai
Producteur :
  • Atsuya Takase
  • Hiroshi Nishimura
  • Yasufumi Uchida

  • Directeur : Ichiro Itano
    Scénario : Seishi Togawa
    Chara. Design original : Hiroya Oku
    Chara. design : Naoyuki Onda
    Mechanical design : Toshihiro Nakajima
    Dir. artistique : Shigemi Ikeda
    Dir. animation : Hidemasa Arai
    Dir. photographie : Koujirou Hayashi
    Musique : Natsuki Togawa
Fiche de l'animé
Public : 18+
Origine : Japon
Titre original : (idem vf)
Type : Série TV
Genre : Drame
Durée : 75 min
Année de prod. : 2004
Produit par : Gonzo, Gantz Partners

Fiche du DVD
Zone : 2 (Japon) 2 (Japon)
Format cinéma : 1.77
Format vidéo : 16/9 compatible 4/3
Couleur : NTSC
Vidéo : 7.14 Mb/sec
Audio : 192 Kbps
Face : Simple face / double couche : DVD-9
Boitier : Amaray
Disponibilité : Disponible
Editeur : Shochiku Home Video
Format sonore
Japonais
Dolby Digital Stéréo
Japonais Stéréo

Sous-titre(s) : Aucun
Bonus/Goodies :
  • Génériques sans crédits
  •  
  • Interview du staff

Présentation
Gantz est une série récente basée sur la manga original de Hiroya Oku. Elle produite par le studio Gonzo. Datant de 2004, elle bénéficie de moyens confortables ainsi que de la renommée du manga pour attirer un bon panel de téléspectateur. Il faut d'ailleurs noter que la diffussion TV a été censuré à l'extrème afin de ne pas trop heurter la sensibilité des plus jeunes. En effet, le manga est connu pour ses scènes d'action excessivement violentes et réalistes (au niveau des dégâts occassionés) ainsi que pour son mélange gore-érotique assez atypique.
Cette édition DVD est d'ailleurs non censurée ce qui permet de découvrir d'une façon nouvelle la série animée. J'ai d'ailleurs rarement vue une série d'une telle violence...

L'histoire:
Kei Kurono est un jeune étudiant tout ce qu'il y a de plus normal. Un brin pervers et porté sur la chose, il rêve de trouver un jour la femme idéale. Sa vie va basculer un soir où il rentre de l'école. En essayant d'aider un clochard qui est tombé sur les rails du métro, il va mourir écraser avec son ami d'enfance Katou Masaru. Alors que sa tête vole au milieu du quai, il se demande si sa vie va alors s'arrêter net. Il n'en est rien car il va se retrouver dans une pièce dont il est impossible de sortir avec de parfaits inconnus et Katou Masaru...
Fiche Technique
                                                     Image et son

Image
Format d'image: 16/9 Letterbox
Progressif: Non
Compression: Excellente

Commentaires:
Force est de constater que l'image est impeccable avec un master parfait.
Aucun défaut de compression n'est à signaler ni même de postérisation lors des passages sombres.
Son
Qualité version originale: Excellente

Commentaires:
Une seule piste est disponible mais elle est exempt de tout reproche. On aurait aimé une piste en PCM ou 5.1 mais on se contentera sans problème d'un DD 2.0.

Image :  4.5 : Excellent ! 

Son :  4 : Très bon ! 

Cliquer pour voir la liste des autres images en grand
Voir les autres images (2)
Pour accéder au menu, il faudra le sélectionner manuellement, car la lecture du premier épisode se lance automatiquement après l'insertion du DVD dans le lecteur.

Menus:
Les menus sont sobres et immobiles. Les liens sont représentés par des taches de sang qui mettent immédiatement dans l'ambiance.

Chapitres:
On a donc 3 épisodes sur ce DVD. Il est possible d'aller directement au générique de début, partie 1, partie 2 et générique de fin de chaque épisode.

Suppléments:
C'est assez léger même si on retrouve une interview du staff de la série. Pour le reste, les puristes retrouveront les génériques de début et de fin sans crédits.

Package
Le package est classieux avec une très belle jaquette ainsi que des images sur le verso montrant clairement que cette version est non censurée dans le cas où l'on aurait encore un léger doute.
Le livret
Le livret reprend le synopsis de chaque épisode avec un descriptif des ennemis rencontrés lors de la première mission avec le nombre de points attribués à la capture de ceux-ci.

Interactivité :  1.5 : Pas terrible 

Packaging :  3.5 : Bon 

   Bilan technique   
Studio Gonzo oblige, la réalisation de la série est excellente. On a bien entendu droit à un excellent mix 2D-3D. Le manga était lui aussi à la pointe de la technologie avec une utilisation intensive des ordinateurs pour rajouter de très nombreux effets 3D et de reliefs. On retrouve donc de très nombreux effets 3D dans la version animée de Gantz. Ils sont très réussis et montrent bel et bien que Gonzo maîtrise à la perfection la technologie et sait la rendre plus humaine et accessible.

Autre point très impressionnant concernant la série, il s'agit de la mise en scène. Gonzo nous gratifie de mouvements de caméra transformant l'animation en un plan 3D s'inclinant ou se tordant selon les désirs du réalisateur. Le résultat est bluffant et reste en parfaite adéquation avec l'oeuvre originale. L'aspect sonore est également très travaillé avec une ambiance assez péchue dans son ensemble. On notera également un générique de début très original qui nous ramène quelques années en arrière où la jungle était encore à la mode à Londres et quelques mois plus tard partout dans le monde. 

   Bilan artistique   
Série atypique et moderne, Gantz nous offre un spectacle à la fois fascinant et morbide. L’auteur ne fait aucune concession et s’affranchit sans aucune hésitation des limites de la bienséance. Ames sensibles s’abstenir ! La série est extrêmement violente à la fois au niveau des mœurs et au niveau visuel. Les fans du manga retrouveront dans cette adaptation animée toute la violence et tout le côté gore qui ont fait la renommée de la série. Gonzo a très fortement censuré la version animée en prévision du passage TV de celle-ci a tel point que l’on se retrouve presque au même niveau qu’AB en son temps avec Ken et KOR dans des registres totalement différents. Heureusement pour nous, cette édition DVD est non censurée et nous permet de mieux comprendre certaines scènes même si elles sont d’une violence presque malsaine. Si vous avez tourné de l’œil en regardant Berserk, évitez soigneusement Gantz !
En effet, la série peut être considérée sans trop de soucis comme la série la plus violente et extrême de l’année 2004 voir même de ces dernières années (sans tenir compte des OAV mais uniquement des séries diffusées à la télévision japonaise).

Dès les premières secondes de la série, on se rend très vite compte que l’on n’est pas dans une série comme les autres. Nous avons affaire à un héros un brin pervers (rien de profondément original jusque là) et ne pensant qu’aux doux plaisir de la chair. Sa mort, très violente et magistralement mise en scène, va être pour lui une seconde naissance. Il va alors découvrir qu’il fait parti d’une sorte de chasse aux aliens ordonnée par un homme nu nommé Gantz se trouvant dans une bien étrange sphère noire. Commence alors un jeu de massacre traumatisant même pour les habitués aux séries gores et violentes. La violence graphique est ici extrême et mise en scène de façon réaliste. On n’échappe pas à l’éviscération de plusieurs personnes lors de leur première mission, à une tentative de viol, à la truffe perverse d’un chien aimant renifler les parties intimes d’une jeune femme ainsi qu’au déversement de très nombreux litres de sang. Si je m’étonnais de la présence de quelques éléments gore lors de ma critique d’une autre série de Gonzo, Bakuretsu Tenshi, je dois bien avouer que Gantz dépasse tout ce que j’avais pu voir chez ce studio.

Culturellement parlant, la série s’inscrit parfaitement dans les années 2000 avec un style extrêmement sombre et malsain. On retrouve même un léger côté Battle Royale avec ses nombreux combats et les massacres de jeunes étudiants. Pourtant, la série ne se limite pas au seul massacre de jeunes écoliers en mal d’adaptation à la vie sociale japonaise mais également à toutes les couches socioculturelles nippones. Le background de la série fait indubitablement penser aux jeux vidéos du genre Survival horror tels Silent Hill ou Resident Evil. La série se permet même d'utiliser des clones de personnages de jeux vidéo, Lara Croft par exemple, pour les utiliser dans des situations "particulières".
Les aliens rencontrés sont soit totalement originaux soit basés sur des icônes populaires et culturels. Le premier adversaire de Kei et de son équipe est un bien étrange alien grand amateur de poireaux, original et mortel grâce à ses griffes rétractables.

Gantz démarre en trombe.

Gantz n'est, vous l'aurez compris, pas une série que je recommande à tout le monde mais, loin de là, elle s'avère captivante dans sa vision lucide de la société moderne et de l'émancipation d'un jeune adolescent devenant un homme. C'est d'une telle violence que certaines scènes peuvent choquer, y compris les esprits avertis...

Cette édition DVD est excellente avec des bonus intéressants et un package de grande classe. Les cartes postales sont sympathiques même si il y a peu de chances qu'elles sortent de leur étui plastique.

Mon avis: Gantz est une adaptation très fidèle du manga original à la fois dans sa mise en scène et dans son extrême violence.
La série est réservée à ceux qui n'ont pas peur de découvrir des univers barrés et malsains. On ne ressort pas totalement indemne de l'univers glauque et oppressant de Gantz, vous êtes prévenus!

En cadeau l'épisode 1 non censuré

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Yohan DRIAN consacré à tout ses mangas préférés...
  • : Mon blog consacré à SAINT SEIYA beugant en permanence, j'ai fini par me dire "je change de blog" et pour la peine, j'ai donc décidé de crée un blog sur plusieurs séries, c'est plus sympa et ça donne plus de sujets de conversation... J'ai depuis reconfiguré mon premier blog sur SAINT SEIYA avant de le supprimer et créé le site Planète Manga Néo
  • Contact

Profil

  • Yohan DRIAN alias ShiriuSan

My videowall

Mes sites culture japonaise

le blog
le site

Archives